le futur pense électrique


 

Le moteur électrique est-il l’avenir de l’industrie automobile ? Cette technique de propulsion novatrice gagne un voiture en chargenombre croissant de partisans [1]. Cependant quelles sont les conditions préalables pour que la mise en place macroéconomique soit judicieuse et efficace ? Le Professeur Dr. Guy Fournier, du cycle d’étude en génie économique de l’université de Pforzheim, a présenté, lors une conférence économique internationale à Ljubljana fin octobre 2009, un rapport dans lequel il affirme que la coopération entre les secteurs de l’énergie et de la communication pourrait résulter en un profit macroéconomique. Les objectifs premiers et évidents des véhicules électriques (réduction des émissions de CO2 et indépendance vis-à-vis du pétrole) ne doivent pas cacher par exemple le fait qu’une coordination intelligente et efficace des différents secteurs pourrait éviter les pics de courant inutiles.
openphotonet_highpowered%20crowLe fondement de ce modèle est la gestion de la demande. Les consommateurs – les utilisateurs de véhicules à moteur électrique – prélèvent l’électricité sur le réseau pour recharger leur batterie lorsque celle-ci est au meilleur prix. Les véhicules peuvent ainsi servir de réservoirs intermédiaires, avant d’injecter sur le réseau leur énergie en surplus en cas de manque d’électricité. Les fluctuations énergétiques, très fréquentes par exemple pour l’électricité d’origine éolienne (notamment surproduction en cas de faible demande ou de vent fort), pourraient ainsi être limitées voire évitées. Une coordination judicieuse permettrait, selon l’ingénieur économiste, non seulement d’économiser la ressource pétrole mais aussi de rendre les centrales isolées obsolètes, en réfléchissant à un réseau intelligent et interconnecté, mais aussi ajustable localement. Les chances offertes aux entreprises qui veulent relever ce défi sont énormes.
Le professeur Fournier fait référence dans son rapport à des projets déjà en cours et plaide pour une mise en réseau renforcée des domaines économiques isolés [2]. Ses théories ont rencontré un écho important lors de la conférence économique internationale en Slovénie, conférence annuelle qui rassemble des représentants de la politique, de l’économie et de l’enseignement à un niveau international.

     

Pour en savoir plus, contacts :

 – Publication : « Development of an e-mobility value chain as a fundament for a new energy paradigm » – http://idw-online.de/pages/de/attachmentdata460.pdf

– [1] Informations supplémentaires : « Adoption du plan national de développement pour l’électromobilité », BE Allemagne 448 – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/60237.htm – 26/08/2009

– [2] Informations supplémentaires : « Les réseaux intelligents : une priorité gouvernementale pour l’économie d’énergie », BE Allemagne 448 – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/60246.htm – 26/08/2009

 Code brève ADIT : 61206 

Source :  Dépêche idw, université de Pforzheim – http://idw-online.de/pages/de/news342037 – 02/11/2009 

Rédacteur :  Claire Vaille, claire.vaille@diplomatie.gouv.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :