Obama relance officiellement la filière du nucléaire


Le président américain Barack Obama, a annoncé la semaine dernière, le lancement de la construction des premiers réacteurs nucléaires américains depuis près de 30 ans pour un budget de plusieurs milliards de dollars.

« Nous annonçons environ 8 milliards de dollars en garanties de prêts pour entamer la construction de la première centrale nucléaire dans notre pays depuis près de 30 ans« , a déclaré M. Obama à Lanham (Maryland, est).

Les 8,33 milliards de dollars permettront de construire et d’exploiter deux nouveaux réacteurs dans l’installation existante de Burke, en Géorgie. Les deux nouveaux réacteurs nucléaires de 1.100 mégawatts seront de type « Westinghouse AP1000 » et viendront compléter les deux unités déjà présentes dans la centrale. Selon les projections de l’industrie, le projet créera localement environ 3 500 emplois. Une fois que les réacteurs nucléaires deviendront opérationnelles, le projet créera 800 emplois permanents.

« C’est une mesure significative prise par l’administration Obama pour relancer notre industrie nucléaire nationale, en aidant à créer des emplois à long terme et de réduire nos émissions de gaz à effet de serre« , a déclaré Steven Chu, secrétaire à l’Energie.

Les besoins en électricité de la Géorgie devraient augmenter d’environ 30 % au cours des 15 prochaines années. Lorsque les nouveaux réacteurs nucléaires seront mis en service, ils fourniront de l’électricité de base capable d’alimenter environ 550 000 résidences, soit 1,4 millions de personnes.

Par rapport à une centrale au charbon de taille similaire, les nouvelles unités de Vogtle permettront d’éviter d’importantes émissions de gaz à effet de serre chaque année : 16 millions de tonnes de dioxyde de carbone, 3.900 tonnes d’oxydes d’azote, et 5.500 tonnes de dioxyde de soufre.

Ce dispositif s’appuie sur une loi de 2005, promulguée par George W. Bush, qui autorise le département de l’Energie à garantir des prêts pour des projets privés réduisant les gaz à effet de serre. Le projet de loi budgétaire pour 2011 présenté début février par M. Obama au Congrès évoque un triplement du fonds de garantie pour construire des centrales, à plus de 54 milliards de dollars.

Les réacteurs américains ne fournissent plus aujourd’hui au pays que 20% de ses besoins en électricité.
Les professionnels estiment qu’il faudra construire 35 nouveaux réacteurs pour maintenir cette part de 20% d’électricité d’origine nucléaire, ce qui représente un investissement de quelque 280 milliards de dollars.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :