Relais Vert : un bâtiment bio à « énergie positive »


Par « Enerzine« 

Basé à Carpentras, le nouveau siège social de la société Relais Vert, pionnier de la distribution de produits biologiques depuis 1976, est un bâtiment à « énergie positive » : il produit plus de 840 000 kWh/an pour une consommation évaluée à 250 000 kWh/an.

La construction de ce nouvel établissement de bureaux (648 m²) et de stockage (7 000 m²) de produits frais, de produits secs et de fruits et légumes, s’inscrit en outre dans une démarche dite de Haute Qualité Environnementale, réalisée sous la double conduite de l’architecte Yves Guiter et de CCR, la Compagnie des contractants régionaux, filiale du groupe GSE.

Par la réalisation de ce bâtiment, Relais Vert entend donner un sens encore plus fort à son activité, prouvant que lorsque la cohérence, la logique et l’éthique se rejoignent, les projets se concrétisent. La société ouvre ainsi la voie aux entreprises et aux individus qui veulent « donner du sens » à leurs activités tout en contribuant à la sauvegarde de la planète.

LE BATIMENT

Pour donner vie à ce projet, Relais Vert a choisi d’en confier la conception et la réalisation à un contractant général régional reconnu (CCR) : en effet, les garanties du contrat et la maîtrise globale du projet qu’apporte le contractant général étaient seules capables d’assurer la réalisation du projet dans le strict respect du budget, des délais et de la qualité exigés, et de répondre ainsi à ses attentes.

         *  Une surface de 7 000 m² de stockage répartis en trois zones : un hall à température ambiante pour les    produits  secs, une chambre froide pour les produits frais et des bureaux.

  • La partie « bureaux et locaux sociaux », bâtie en briques biomurs : briques alvéolaires isolantes à perforations verticales, de 37 cm d’épaisseur. Ce biomur est complété d’une isolation intérieure avec un doublage avec laine de roche permettant ainsi d’élever la résistance thermique R à 0.35 m².K/W et d’améliorer ainsi encore plus la performance thermique du bâtiment.
  • La partie « ateliers, entrepôts », divisée elle-même en 2 halls réalisés sous charpente métallique avec bardage en façade :
  • un hall sec, pour la préparation et le stockage de produits secs à « température ambiante ». Cette zone est isolée en façade par bardage double-peau à nervure trapézoïdale et laine de roche de 130mm d’épaisseur.
  • un hall froid pour le stockage et la préparation de produits frais. ll s’agit d’une zone isolée et réfrigérée.

 

Relais Vert : bâtiment à énergie positive exemplaire

UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE

– Qu’est-ce qu’un bâtiment à Energie Positive ?
Un bâtiment à énergie positive est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme.

– Comment y parvenir ?
D’une part, en optimisant les besoins énergétiques du bâtiment, en particulier par la qualité de son isolation, d’autre part, en l’équipant d’un chauffe-eau solaire pour la production d’eau chaude sanitaire, et, enfin, en le dotant d’une toiture solaire de 5 750 m² d’une puissance de 694 kilowatts crête (la plus grande installation de ce type dans le Vaucluse).

– Qu’est-ce que le biomur ?
Composé de briques alvéolaires isolantes à perforations verticales, de 37 cm d’épaisseur, le biomur, né de l’association de la terre et du feu, constitue un matériau naturel et écologique performant. La matière première pour sa fabrication est l’argile que l’on trouve dans le sol par couches. Ainsi, directement issu de la nature, le biomur contribue, par ses propriétés, au respect de l’environnement.

et pourvu d’installations éco-responsables

– Un chauffe-eau solaire, avec panneaux solaires thermiques, installé en toiture permettant d’alimenter le bâtiment en eau chaude sanitaire.

– Une ventilation double flux qui récupère l’énergie extraite pour le renouvellement de l’air des locaux. Un échangeur à plaque, en toiture, permet de récupérer l’énergie sur l’air extrait afin de diminuer la consommation électrique du système.

Conformément à la démarche d’éco-construction, proposée par CCR et Monsieur Yves Guiter, architecte du projet, tous les autres matériaux ont été sélectionnés en tenant compte de leur participation au bilan carbone de ce bâtiment.

Désireux de prolonger son engagement sociétal en faveur de l’environnement, Monsieur Ginart, le dirigeant de Relais Vert, a par ailleurs décidé de faire installer des bornes électriques sur le parking pour la recharge de véhicules électriques. Une initiative en avance sur son temps, qu’iI entend compléter en fournissant des vélos électriques à ses collaborateurs et fédérer ainsi davantage ses équipes autour de cet engagement.


LA TOITURE PHOTOVOLTAIQUE

La centrale photovoltaïque de 5 750 m² a été réalisée selon une technologie innovante d’intégration au bâti, créée et développée par Ciel & Terre : le système Arch’Helios.

Les 2 944 panneaux photovoltaïques « cristallins » installés produisent 840 000 kWh/an : l’équivalent de la consommation moyenne de 240 foyers Français. La centrale solaire évite ainsi le rejet de 420 Tonnes de CO2 chaque année, soit les émissions de 188 voitures durant une année (15 000 km/voiture/an).

La création de la toiture photovoltaïque répond à des critères d’irradiation solaire très favorables : une situation géographique propice, pas d’ombrage néfaste sur les surfaces solaires utiles et un raccordement au réseau EDF sans difficultés.

L’électricité produite par la centrale est injectée directement dans le réseau EDF au tarif d’achat d’intégration au bâti : 0,602 euros le kWh.
Ce projet représente un investissement de 3 millions d’euros.

L’ARCH’HELIOS

La centrale solaire de Carpentras, a été réalisée selon une technologie créée et développée par Ciel et Terre : le système Arch’Helios.
Arch’Helios est un concept breveté répondant aux exigences réglementaires favorisant l’intégration en toiture des systèmes photovoltaïques. Il permet de répondre simultanément à deux fonctions :

l’étanchéité de la toiture, par le biais d’un bac en acier spécifique et la production d’électricité à partir de panneaux photovoltaïques de type « silicium cristallin ».

– Arch’Helios a été conçu pour répondre aux exigences techniques des toitures industrielles et est conforme aux critères d’intégration paysagère. Il apporte une réponse adaptée à la solarisation de toitures de grandes surfaces à faibles pentes, tout en garantissant un fort rendement des panneaux installés.

Publicités

2 Réponses

  1. Article très intéressant et instructif merci. Serait-il possible d’avoir, des liens renvoyant vers des normes de construction, des études et des travaux de développement et de recherche de bâtiment et/ou maisons à énergie positive. Merci encore.

  2. Impressionnant comme bâtiment avec une très belle architecture !!
    Relais Vert va jusqu’au bout de leurs idées.. qui pourrait s’en plaindre?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :