OBAMA : OUI aux entrepreneurs, NON à l’enrichissement spéculatif


Par Marc Dupuis (D&E)

 

La lecture du discours économique du président Obama prononcé à Cleveland(Ohio) le 8 septembre  2010, confirme  tout à la fois son engagement progressiste et sa volonté de privilégier un esprit entrepreneurial  au service de son pays aux dépends de l’enrichissement spéculatif générateur de  crise

Ce discours confirme la rupture avec les années Bush marquées par les baisses d’impôts pour les plus riches, la dérégulation généralisée, la baisse des investissements pour le future et les profits record pour les entreprises financières avec les bonus correspondant.

Obama veut remettre  le rôle de l’Etat à sa juste place : l’Etat ne peut pas tout régler mais » il doit faire ce que les individus ne peuvent pas faire »  c’est aux entrepreneurs, notamment aux PME de créer des emplois et d’innover, c’est à l’Etat de préparer le long terme en créant un environnement favorable.

Qu’on ne s’y trompe pas Obama veut défendre  d’abord les intérêts de son pays en ciblant  les baisses d’impôts sur les entreprises qui investissent et créent des emplois sur le territoire national,en faisant que l’Etat montre l’exemple sur les infrastructures, les transports, et notamment les trains à haute vitesse développés jusqu’alors par l’Europe et la Chine et négligés comme tous les transports collectifs par les néolibéraux. C’est dans ce sens qu’il a proposé un plan de développement des infrastructures sur six ans.

A l’inverse du bouclier fiscal mis en place par le Nicolas Sarkozy, Obama veut supprimer  les  baisses d’impôts pour les titulaires de revenus supérieurs à 250.000 $ annuels.  Il veut en parallèle permettre à chaque étudiant qui a en a besoin d’obtenir une bourse de 10000 $ pour quatre années d’études.  

Le défi d’Obama est gigantesque et rien ne lui sera épargné, mais pour la première  fois depuis longtemps un président des Etats Unis privilégie les entrepreneurs en les distinguant des accumulateurs de fortunes spéculatives, les classes moyennes et populaires au dépend des classes possédantes, l’avenir par rapport au présent, la justice  sur les inégalités. Son combat et sa vision sont un encouragement pour les progressistes du monde entier constitue un exemple d’audace pour nos politiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :