Management & Sociétés , Mutations et Ruptures


Par Marc Dupuis (D&E)

Etats généraux du management : deuxième édition

Il y a longtemps que nous disons que la pensée managériale dominante n’est plus en mesure de refléter les mutations du capitalisme et de nos sociétés

Il n’est pas anodin qu’un nombre croissant  de chercheurs , d’enseignants en sciences de gestion s’interrogent sur la manière de gérer les entreprises et sur leurs responsabilités dans nos sociétés.

La seconde édition des Etats Généraux du Management organisée par la Fondation Nationale pour l’Enseignement   de la Gestion des Entreprises ( FNEGE) s’en est fait largement l’écho en choisissant de faire débattre plusieurs centaines enseignants chercheurs en sciences de gestion dans les université et grandes écoles en présence de grand capitaines d’industrie.

En abordant des thèmes comme la Responsabilité Sociale des Entreprises ( RSE), l’entreprise et la démocratie ou encore la souffrance et la parole au travail , cette seconde édition avait le mérite de sortir des sentiers battus et du vison étroite et caricaturale du management pour le seul profit des actionnaires .

De fait de nombreux chercheurs  insatisfaits  d’une entreprise vue comme machine à faire du profit  se sont intéressés à une vision critique de l’entreprise «  courant des  critical management studies » et sur la légitimité du pouvoir unique de la propriété de l’entreprise  alors que son principal capital d’innovation est humain. D’autres chercheurs ont resitué l’entreprise comme partie  prenante de la société qui n’est pas là pour » privatiser les profits et socialiser les pertes

Gianluca Colombo, chercheur italien enseignant en Suisse qualifie l’entreprises d’interconnexion de parties prenantes, ou encore de communauté d’intérêts de travail, qui fut institutionnalisées dans des pays comme l’Italie dans les années cinquante, ou encore en Allemagne avec les principes de la cogestion. Cette interconnexion fonde en particulier le droit des salariés à participer à la gouvernance  en tant que salariés et pas seulement en tant qu’éventuels actionnaires !

Certes, les expériences européennes diverses d’institutionnalisation de la présence des diverses parties prenantes  dans la gouvernance d’entreprises ont été contrées par la mondialisation qui déplace les lieux de pouvoir et confisque de fait toute progression démocratique en redonnant à des actionnaires volatiles le droit de vie et de mort sur nombre d’entreprises et introduit la nécessité d’une régulation mondiale et d’un nouveau partage de la valeur ajoutée . Toutefois comme l’indique le même  chercheur, il ne suffit pas d’avoir des institutions plus justes pour que les comportements deviennent plus équitables .

L’intervention du nouveau  président du Centre des jeunes dirigeants , Michel Meunier, devait montrer que la recherche sur les nouveaux modes d’organisation ne devait pas se cantonner aux seules grandes entreprises alors que les PME représentent plus de 63 % de l’emploi dans un pays comme la France et qu’en face de rémunérations parfois extravagantes des grands patrons, la rémunération moyenne d’un patron de PML ne dépasse pas 4400 euros mensuel.

Au total il est bon que les chercheurs en sciences de gestion, souvent ignorés et confondus avec les économistes, s’interrogent à nouveau sur le sens de l’entreprise  et remettent à plat la question du pouvoir et du partage de la valeur. Car c’est , notamment,  l’éducation et la recherhce que naitront les ingrédients de la pensée et de l’action de demain.



Publicités

Une Réponse

  1. Bonjour, on peut regretter que les chercheurs en sciences sociales se désinteressent de l’entreprise. Et bravo pour ce blog que je vais référencer sur le mien : http://www.mortelmanagement.com/mortel-management/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :