Pavilion Resources promet des turbines éoliennes de 30 MW


Par  Francis Rousseau (Les énergies de la Mer)

20 à 30 MW. Et ce n’est pas une faute de frappe !  Alors que les plus puissantes turbines actuelles développent à tout casser 5,5 MW voire 6 MW, l’audacieuse compagnie Pavilion Energy Resources (PVRE) propose une solution miracle pour résoudre les problèmes que connaissent actuellement les énergies renouvelables. Ainsi, avec ses Sterling Accelerator Turbines (SAT) de 20 à 30 MW, la compagnie proposerait deux fois plus (au bas mot) de capacité par turbine que la capacité actuelle pour la moitié du prix actuel (bien entendu) n’hésitant à claironner. « L’énergie renouvelable moins chère que n’importe laquelle des énergies fossiles ». Bien bien bien … Cela mérite que l’on s’y attarde.

Une start-up très ambitieuse 

Qui est Pavilion Resources Inc. (PVRE) ? C’est une start-up américaine très ambitieuse dirigée par Peter Sterling, un citoyen américain déjà à la tête de nombreuses compagnies agissant dans le domaine de l’énergie principalement en Australie comme Zanex Ltd., Kaomin NL., Cue Group NL, Great Eastern Mines Ltd et Condor Minerals and Energy Ltd. Peter Sterling a inventé et possède les droits d’exploitation de ce modèle de turbine éolienne qui permettrait d’accélérer de 300 à 400% la capacité de production éolienne actuelle tout en en réduisant drastiquement les coûts, notamment sur les sites offshore, où elles pourraient être utilisées, selon lui, jusqu’à 80 km des côtes et sur des fonds de 50 à….500 mètres (Document de référence). Il vaut mieux qu’elles se tiennent éloignées des côtes en effet, car je doute que ces réacteurs éoliens soient très silencieux !Maximiser la production d’électricité éolienne 

C’est à peu près 50 de ces énormes machines qui pourraient être construites par an. Et la compagnie de se livrer à un comparatif avec l’éolien existant. 20 à 30 MW de capacité pour une SAT contre 5 MW actuellement en fonction (RWE). 5.500 heures de fonctionnement garanties à plein rendement pour une SAT contre 3.500 pour les autres. 40 à 50 millions de dollars de coût d’installation contre 35 millions pour les autres. Apport annuel pour un kw/H à 8 cents : 10 à 12 millions de dollars pour SAT contre 1,1 à 1,3 millions pour les autres malheureux. Temps nécessaire pour que l’investissement soit rentabilisé : 4 ans pour SAT contre 20 à 25 ans pour les autresUn projet qui ne convainc pas les investisseurs 

Le plan de développement de PVRE ne cache pas son ambition et Peter Sterling a récemment a choisi Pocatello (’Idaho) comme site de l’usine qui fabriquera les premières fameuses Turbines Accélératrices de Vent. Dans le domaine des implantations, rien n’intéresse Peter Sterling en dessous du gigawatt (1000 mW) : ainsi a-t-il pris des options sur les projets au large des côtes du Texas pour 10% des 40 à 100 GW planifiés dans le Offshore Wind Power Project ; 30% des 10 GW planifiés dans l’Eureka Costal Wind Power Project au large des côtes Californiennes, et 30% des 10 GW planifiés en Oregon par South Coast Wind Power Project. Mais gardons notre calme, aucun de ces super-mega projets n’a pour l’instant trouvé d’investisseurs ! Pour l’instant seulement … Car Peter Sterling, le bien nommé, ne manque pas de rappeler à qui veut l’entendre que ce marché représente pour les 45 prochaines années un potentiel de 45 trillions de dollars. Oops!

 Article paru la 1ère fois sur Les énergies de la mer le 9/11/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :