L’entrepreneuriat: la solution pour maintenir les seniors dans la vie active?


Par Julien VAN DER FEER

78% des seniors estiment que l’entrepreneuriat permet de contrer la faiblesse de l’emploi des plus de 50 ans, selon un sondage de CSA pour l’APCE. Ils sont aussi trois sur quatre à penser qu’il s’agit d’un moyen efficace pour maîtriser sa fin de carrière.

Créer son entreprise permettrait de mieux maîtriser sa vie professionnelle. C’est l’avis de nombreux seniors actifs, selon un sondage CSA pour l’Agence pour la création d’entreprises ( APCE ) publié mardi 7 décembre. Ils sont 78% à affirmer que l’ entrepreneuriat permet de créer son propre job face à la faiblesse de l’emploi des plus de 50 ans. C’est aussi une occasion de rebondir après un licenciement pour 41% d’entre eux. Parallèlement, ils sont près de trois sur à quatre à penser que lancer sa boîte est une façon de maîtriser sa fin de carrière.

Un profil expérimenté

Les plus de 50 ans auraient également des atouts pour devenir de bons dirigeants. Il s’agit principalement de leurs réseaux professionnels (pour 76% des seniors) et de leur expérience (77%). Ainsi, toujours d’après le sondage, un Français sur deux encouragerait un senior de sa famille à créer son entreprise.

Des freins à la création

Dès lors, pourquoi sont-ils si peu nombreux à franchir le cap de l’entrepreneuriat? Seulement 17% des seniors actifs sont en effet prêts à créer leur propre structure. Les raisons principalement évoquées: l’absence d’un capital de départ à investir dans la nouvelle entreprise (pour 51% d’entre eux) et la complexité des démarches visant à créer une entreprise (35%). 

Méthodologie:
Sondage de l’institut CSA pour l’APCE réalisé par téléphone les 24 et 25 novembre 2010 au domicile des personnes interrogées. Interrogation d’un échantillon national de 1212 personnes, dont 323 seniors actifs (personnes âgées de 50 ans et plus, salariées ou à la recherche d’un emploi) constitué:
– d’un échantillon national représentatif de 1006 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) après stratification par région et catégorie d’agglomération,
– et d’un suréchantillon de 210 seniors actifs constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :