Vague de baisses des aides au solaire en Europe


Par GreenUnivers

Tous les pays d’Europe qui octroyaient de généreuses subventions aux installations solaires (Italie, France, Allemagne, Espagne, République tchèque) ont décidé ces derniers mois des coupes plus ou moins draconiennes, surtout pour les grandes centrales au sol, dont les aides ont été les plus réduites mais aussi les autorisations limitées, mais en épargnant les petits toits résidentiels.

Plusieurs conséquences :

  • Une chasse aux grandes centrales européennes en construction ou déjà opérationnelles, qui bénéficieront pour 20 ou 25 ans des anciens tarifs. Elles ont fait l’objet de rachats records.
  • Un très probable net ralentissement des installations solaires en 2011 en Europe, après une année 2010 qui sera spectaculaire, tirée justement par l’envolée des installations.
  • La déprime de la filière solaire en France, avec maintenant la menace d’annulation de l’usine de cellules à couches minces prévue par le groupe américain First Solar en Gironde.

A l’inverse, les Etats-Unis vont installer une série d’immenses centrales solaires au sol dans les déserts de Californie et de l’Arizona, qui viennent d’être autorisées, poussées non pas par des tarifs officiels d’achat mais par des contrats d’achat à long terme avec les compagnies californiennes d’électricité, qui ont l’obligation d’atteindre 33% d’énergies renouvelables. Ce qui revient un peu au même, bien que le prix payé pour le kilowatt-heure soit inférieur aux alléchants tarifs garantis européens.

Boom des installations solaires prévu en 2010

Les cabinets IMS Research ou encore iSuppli prévoient un quasi-doublement des installations mondiales de panneaux cette année, autour de 15 GW, contre 7 GW installés en 2009. Un boom tiré par les 8 GW de panneaux photovoltaïques qui seront posés en Allemagne en 2010, record absolu, selon les prévisions de la Fédération de l’industrie solaire, la BSW. Mais 2011 marquera un net ralentissement.

La vague de baisse des aides par pays


  • La République tchèque a – elle aussi – stoppé net dans le solaire : la République tchèque, autre eldorado des installateurs mondiaux depuis un an, attirés par son tarif de rachat subventionné particulièrement généreux, va le réduire de moitié pour toutes les installations autres que les petits toits résidentiels. Le Parlement tchèque vient en effet de voter une baisse de 50% du tarif aidé pour les installations de plus de 30 kW (un toit de maison est d’environ 20 kW) qui seront raccordées au réseau en 2011. Dans ce pays qui disposera bientôt de 1,2 GW installés, contre seulement 50 MW il y a deux ans, c’est une volte-face qui va certainement interrompre la progression du secteur.
  • A l’inverse, on assiste à un grand retour des grandes centrales photovoltaïques au sol aux Etats-Unis : Si toute une série de méga-centrales solaires californiennes viennent enfin d’obtenir le feu vert des autorités, après des années d’attente, cela fait plusieurs mois qu’aucun méga-projet solaire n’avait plus été annoncé en Californie, sans doute à cause de l’arrivée à échéance fin 2010 des aides du gouvernement Obama. Mais une nouvelle centrale arrive, projetée par l’une des compagnies d’énergie américaines les plus dynamiques dans les énergies nouvelles, alliée à l’un des plus gros fabricants : la compagnie d’énergie NRG Energy va confier à SunPower la construction d’une centrale photovoltaïque en Californie de 250 MW.
  • Rachats en série de centrales européennes : La plus grande centrale solaire d’Europe, celle de Rovigo, en Italie (70 MW) a été rachetée par le fonds américain First Reserve pour près de 300 millions de dollars.  Et SunPower a revendu sa super-centrale solaire italienne à Etrion pour près de 6 M €/MW. Il s’agit de la centrale de  Montalto di Castro de 33 MW, l’une des plus grosses de la Péninsule.

// <![CDATA[Publié la première fois par Greenunivers le 16/12/2010
AKPC_IDS += « 48403, »;
//
]]>

Publicités

Une Réponse

  1. Economiquement toute cette affaire pose question. EDF rachète en négociation standard, les 100 KwH à 7 € environ. Dans le cas du PV, on est à 32 € pour acheter chez des industriels de production d’électricité PV et 52 € environ chez les particuliers. Le différentiel est financé par nos impôts, dans certains cas, les industriels producteurs font leur consolidation comptable au Luxermbourg (Qui n’est pas un paradis fiscal, c’est bien connu). En matière d’appro de panneaux, onduleurs/convertisseurs et autres, les fournisseurs asiatiques/chinois connaissent un vrai « boum ». La pose de panneaux, notamment sur les toits, est avant tout une diversification du métier de couvreur, je ne crois pas qu’ils en bénéficient beaucoup de ces demandes de poses, qui est essentiellement du serrage de boulons et de vis et de l’étanchéité de toit, encore faut-il le faire correctement, dans le cas des maisons. Pour les installations au sols vis/boulons/béton seulement, on a inventé des métiers parait-il High tech. On est en droit de se demander de qui on se moque, avec la création d’un tel déficit de la balance des paiements financé par nos impôts, sans vrai retombée techno industrielle chez nous. Toute proportion gardée c’est similaire à la relance 1982 avec les magnétoscopes coréens ou japonais.

    Dans la liste de l’article, seule l’Allemagne pratique un ralentissement très limité, la raison : les panneaux, onduleurs/convertisseurs, y compris les cellules PV sont faits sur leur territoire pour l’essentiel et les impôts réinvestis alimentent certainement plus que chez nous l’innovation technologique dans le secteur. On comprend aussi pourquoi ils peuvent s’engager dans le projet Désertec et nous si peu. Une autre différence, ils ont aussi sur leur territoire 86 instituts Fraunhofer qui sensibilisent tout le tissu économique à l’innovation technologique et nous …rien, sinon 20% des salariés (essentiellemnt dans les entreprises du CAC40) qui mobilisent 80% de la R&D et le reste regardent passer les trains en consommant les miettes restantes avant de je ne sais quoi… Oui tout cela mérite vraiment réflexion!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :