La guerre de l’Internet mobile arrive à grands pas


Par Julien Brault (Les Affaires.com)

Alors que les réseaux cellulaires 4G arrivent à grands pas, les opérateurs de téléphonie mobile sont à la croisée des chemins. À moins d’offrir une valeur ajoutée à leur clientèle, ces derniers deviendront bientôt de simples fournisseurs d’internet mobile, devenu plus rapide que jamais grâce à la mise en place des nouveaux réseaux 4G, aussi appelés LTE, pour Long-Term Evolution.

Plusieurs applications, comme celle du fournisseur Skype, sur lequel Microsoft a mis la main pour quelque 8,5 milliards de dollars, permettent à un nombre croissant de consommateurs d’éviter de payer des minutes supplémentaires aux opérateurs. Parallèlement, d’autres applications, comme textPlus, permettent à ces derniers d’éviter de payer aux opérateurs des frais pour chaque message texte qu’ils envoient. Cette tendance lourde poussant les consommateurs vers différents services mobiles de communication en ligne est d’ailleurs appelée à accélérer avec l’arrivée des nouveaux réseaux.

Cette perspective, évoquée par le New York Times, n’est pas qu’une vague projection. Aux États-Unis, tandis que les revenus des opérateurs mobiles issus de la voix ont baissé de 7 % en quatre ans, ceux issus des forfaits de données mobiles ont augmenté de 132 %. Si la tendance se maintient, les opérateurs mobiles pourraient ainsi être condamnés à facturer leur clientèle en fonction de la bande passante qu’ils utilisent, telles autant de compagnies d’électricité… sans autre avantage concurrentiel que le prix chargé pour chaque Go de données consommé.

Au Canada, alors que les nouveaux opérateurs en téléphonie mobile, à l’exception de Vidéotron, misent surtout les forfaits de voix illimitée, les principaux opérateurs canadiens semblent se préparer à cette éventualité. En achetant d’importants vecteurs de contenu, que ce soit dans le domaine sportif ou médiatique, Rogers et Bell semblent considérer que leur avantage concurrentiel futur résidera dans le contenu. L’opérateur montréalais Vidéotron, une entité de Quebecor Media, mise d’ailleurs beaucoup sur cette stratégie, en offrant le contenu d’« illico mobile » exclusivement à ses clients.

Entre-temps, le nerf de la guerre de l’industrie continue de résider dans la plomberie. Ainsi, Rogers et Bell s’activent à déployer leur réseau respectif de prochaine génération, qui pourrait être déployé d’ici la fin de l’année dans certains centres urbains.

Publié la première fois sur le site « Les Affaires.com » le 17/05/2011

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :