Le plus grand projet photovoltaïque automobile mondial


D’après Enerzine

Renault, en partenariat avec Gestamp Solar, a annoncé mardi le lancement du plus grand projet photovoltaïque du monde dans le secteur automobile en équipant ses usines françaises de panneaux solaires.

Hormis sa nouvelle gamme de véhicules électriques, Renault a donc décidé de réaliser un effort supplémentaire en matière environnementale, qui s’exprime également au travers de sa politique eco2.

La compagnie Gestamp Solar** a repris le dossier initié par Eiffage, pour l’implantation de centrales photovoltaïques sur les sites industriels du Groupe au losange. Les panneaux solaires couvriront les Centres de Livraison et d’Expédition des usines de Douai, Maubeuge, Flins, Batilly et Sandouville, ainsi que les parkings du personnel de Maubeuge et de Cléon.

À terme, 450 000 m2 de panneaux photovoltaïques seront opérationnels, soit l’équivalent de la superficie de 63 terrains de football. La puissance installée, d’une valeur de 60 MW, correspond à la consommation annuelle d’électricité d’une ville de 15 000 habitants.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du plan stratégique Renault 2016 – Drive The Change, dans lequel Renault s’est engagé à réduire son empreinte carbone de 10 % d’ici 2013 et de 10 % additionnels entre 2013 et 2016. L’utilisation de cette énergie renouvelable permettra de réduire les émissions de CO2 de 30 000 tonnes par an.

Renault mène actuellement de multiples actions dans ses usines pour réduire les consommations (usine « Zéro Carbone » de Tanger par exemple). Avec ce nouveau projet, l'entreprise marque sa volonté de préserver les ressources en favorisant la diversification du mix énergétique pour produire de l'électricité, en particulier par l'utilisation de sources d'énergies renouvelables.

La date de démarrage des installations de chantier est planifiée à mi-juin de cette année, la fin des travaux étant prévue en février 2012.

** À ce jour, Gestamp Solar a participé au développement de plus de 300 MW d'énergie photovoltaïque et détient un portefeuille de 550 MW jusqu'à 2013 en France, en Espagne, en Italie, aux Etats-Unis, en Inde et en Afrique du Sud.
Publié la première fois sur le site d'Enerzine le 01/06/2011
%d blogueurs aiment cette page :