Les banques les plus sûres d’Europe… et les autres


D’après Jean-Etienne Juthier (JDN)

Les stress tests divulgués en juillet 2011 révèlent la fragilité d’un grand nombre d’établissements bancaires.

Certes, l’Autorité bancaire européenne (EBA) a fait subir l’épreuve des stress tests à 90 banques et seules 8 ont échoué. On peut s’en tenir à cet optimiste constat et retenir qu’aucun établissement français ne fait partie des recalés. On peut aussi aller plus loin.

Un point méthodologique d’abord. Les stress tests consistent à appliquer aux banques des scénarios « dégradés » afin de déterminer leur solvabilité, mesurée par le ratio core tier 1, en fait le rapport entre les fonds propres « durs » de la banque (capital apporté par les actionnaires + bénéfices) et ses actifs. Le tout pondéré par la prise en compte de risques. Plus le ratio core tier one est élevé, plus la banque est solvable, c’est-à-dire en capacité de rembourser les dépôts de ses clients.

 

 

 Les tests ne simulent pas de défaut sur une dette souveraine.

Jusqu’ici tout va bien. Les ennuis commencent en examinant certains choix de la BEA. D’abord, le scénario dégradé. Celui-ci ne simule pas de défaut sur une dette souveraine (au hasard celle de la Grèce) alors que ce risque est de plus en plus élevé. Ensuite, le seuil retenu pour réussir le stress test : 5%. Les accords de Bâle III, destinés à renforcer le système financier, recommandent, eux, un core tier one de 4,5% plus un coussin de sécurité de 2,5%, soit un ratio de 7% en tout. Enfin, toutes les banques européennes n’ont pas été testées, l’allemande Helaba a été autorisée à ne pas publier des résultats qu’on imagine guère flatteurs. En France, le Crédit mutuel ou encore La Banque postale ont évité l’épreuve du feu.

Ceci étant dit, penchons-nous sur les résultats des banques, de la plus solvable à la moins solide.

Première constatation, si l’on retient un ratio core tier 1 de 7% comme un minimum de prudence le recommanderait, ce ne sont plus 8 banques qui échouent aux stress tests, mais 41 sur 90, dont 2 françaises : la BPCE et la Société générale, avec respectivement des taux de 6,8% et 6,6%. Seuls 18 établissements affichent un ratio égal ou supérieur à 10%. Et parmi eux, on ne trouve pas forcément des mastodontes à même de faire chavirer le système financier mondial. La numéro 1, l’espagnole Banca March, ne compte que 9,5 milliards d’euros d’actifs risqués, contre 600 milliards à la BNP Paribas par exemple. La numéro 2, l’irlandaise Irish Life and Permanent : 15,8 milliards. Cette dernière illustre l’autre point commun de plusieurs banques en tête de ce classement : avoir été renflouées par leur Etat respectif, comme la franco-belge Dexia (13e) ou l’allemande Hypo Real Estate (18e).

Ensuite, si l’on s’attarde sur l’Hexagone, on constate que les 4 banques françaises ne font pas partie du haut du panier. Le Crédit agricole se place en 33e position, BNP Paribas à la 38e, la BPCE est 52e et la Société générale 56e. Selon l’EBA, le ratio core tier 1 moyen (totalité des fonds propres « durs » sur totalité des actifs risqués) en France s’élève à 7,5%, soit 0,2 point au-dessous de la moyenne des 21 pays représentés et 8e plus mauvais score des nations.

 

 

 Les pays les plus fragilisés sont Chypre, le Portugal et la Slovénie.

Le podium des « pays les moins solvables » est occupé par Chypre et le Portugal à égalité (5,7%) et par la Slovénie (6%). L’Espagne, quant à elle, compte 17 établissements sur les 25 testés avec un ratio core tier one inférieur à 7%. L’Italie, autre pays cité pour ses difficultés, a vu 5 établissements soumis au banc d’essai. 3 d’entre eux s’installent sous la barre des 7%… mais aucun sous les 5%.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :