Femmes dans les CA : le difficile palier des 40%


Par Corinne Dillenseger (MaViePro)

Trop exigeantes, les entreprises auront du mal à atteindre le quota de 40% de femmes dans leurs conseils d’administration imposés par la loi à l’horizon 2017.

Elles avaient jusqu’en 2012 pour nommer 20% de femmes dans leurs instances et ont jusqu’à 2017 pour faire passer le taux à 40% (loi Copé-Zimmermann). Heureuse surprise, les groupes du CAC 40 ont déjà franchi  à ce jour le premier cap. Contrairement aux 80 entreprises du SBF 120 qui trainent encore avec une proportion de femmes administratrices de 14%. Reste maintenant à accéder au palier des 40%, ce qui semble bien plus difficile dans le délai imparti.

Des candidates plutôt d’origine étrangère

C’est le constat du dernier baromètre Diafora-BoardWomen Partners (BPW). « Les entreprises devront nommer environ 500 administratrices dont plus de 300 nouvelles entrantes » analyse le cabinet. « La tâche sera ardue car les recruteurs ont mangé leur pain blanc. Ils ont en effet largement puisé dans le maigre réservoir des femmes qui remplissent leurs critères de sélection actuels, lesquels sont particulièrement exigeants ». Ces critères portent sur des femmes ayant exercé de très hautes responsabilités dans l’exécutif de grands groupes et/ou disposant d’une certaine notoriété dans les affaires ou en politique. Mais surtout, « les entreprises ont souvent cherché à faire d’une pierre deux coups : féminiser et internationaliser leur conseil ». D’où un choix qui s’est souvent porté vers des candidates d’origine étrangère limitant ainsi les possibilités de promouvoir des femmes françaises compétentes. Aujourd’hui, 59% des nouvelles administratrices du CAC 40 sont étrangères.

Un vivier de profils compétents

« Les entreprises doivent cesser de multiplier les exigences et au contraire redoubler leurs efforts pour faire émerger des profils compétents » estime le cabinet Diafora-BWP. Car ces profils sont souvent invisibles même au sein de leur propre groupe. D’où le lancement en juin 2007 du programme BoardWomen Partners, destiné à repérer, former et accompagner des femmes ayant le potentiel pour devenir des administratrices. Un programme initié par Véronique Préaux-Cobti et Marie-Claude Peyrache, et porté par 25 présidents de grands groupes. Grâce à cette initiative, 12 femmes ont intégré un conseil d’administration ces deux dernières années, près de 40 sont aujourd’hui qualifiées pour assumer un poste d’administrateur. Aux entreprises maintenant de puiser dans ce vivier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :