Des Véhicules Electriques à Hydrogène testés à Marcoussis


Par Enerzine.com

Air Liquide, le spécialiste français de référence des gaz industriels, en coopération avec plusieurs sociétés a organisé les premiers tests en France d’une dizaine de Véhicules Electriques à Hydrogène sur le circuit de Marcoussis, près de Paris.

Certains pays en Europe et dans d’autres régions du monde ont déjà commencé à investir dans les infrastructures pour permettre aux Véhicules Electriques à Hydrogène de circuler librement. Selon Air Liquide, « cette technologie, qui a désormais atteint sa maturité, apporte une réponse supplémentaire aux enjeux énergétiques et environnementaux des transports. »
Cet évènement inédit a permis aux différents acteurs de la filière des Véhicules Electriques à Hydrogène (VEH) d’échanger sur l’intégration de ces véhicules dans la mobilité durable en France et de leur contribution à la compétitivité de l’industrie.
Lors de cet événement, ont été présentés 12 véhicules, une station de distribution d’hydrogène bi-pression (350 et 700 bar) conçue et développée par Air Liquide, qui permet aux véhicules de faire le plein lors de ces essais, ainsi qu’une pile à combustible Axane** destinée à l’alimentation d’un ballon éclairant.

La liste des modèles VEH engagés :

  • Daimler-Mercedes (2 Class B Fuel Cell)
  • Honda (2 FCX Clarity)
  • Hyundai (2 ix35 FCEV)
  • Intelligenz Energy (1 Taxi Zero emission – modèle destiné aux JO de Londres, 1 Scooter Suzuki Burgman Fuel Cell)
  • GM-Opel (2 HydroGen4),
  • Peugeot 1 307 coupé cabriolet projet FiSyPAC,
  • Toyota 1 FCHV-adv Hydrogen

En matière de mobilité, la recherche de nouvelles solutions énergétiques conduit à un véritable changement de paradigme : une seule énergie ne répondra pas à l’ensemble des besoins comme le fait aujourd’hui le pétrole. Il s’agit de définir un nouveau mix énergétique et l’hydrogène-énergie en fait partie.

S’ils ne peuvent prétendre répondre à l’ensemble des besoins de mobilité, les Véhicules Electriques à Hydrogène (VHE) et la technologie PAC sont particulièrement performants pour les parcours longue distance qui représentent aujourd’hui 75% des émissions de CO2 du secteur des transports.

L’hydrogène constitue un vecteur énergétique particulièrement efficace : à distance parcourue égale, les VEH permettent, « du puits à la roue », une diminution de l’ordre de 20% des émissions de GES par rapport aux véhicules à combustion. Aujourd’hui, 95% de l’hydrogène produit l’est à partir de gaz naturel.

Avec Blue Hydrogen, Air Liquide s’oriente vers une décarbonisation progressive de sa production d’hydrogène dédié aux applications énergétiques.

Concrètement, Air Liquide s’engage d’ici à 2020, à produire l’hydrogène nécessaire à ces applications sans rejet de CO2 en combinant :

• l’utilisation des énergies renouvelables, l’électrolyse de l’eau et le reformage de biogaz.
• l’usage des techniques de captage et stockage CO2 du émis lors de la production d’hydrogène à partir de gaz naturel

** Axane est une filiale d’Air liquide dédiée au développement des piles à combustible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :