Revue de presse : L’Allemagne et l’industrie automobile française


Tous ces articles ont été publiés dans La Tribune

 

Ces voitures françaises mal notées par les Allemands

23/01/2012

Par Alain-Gabriel Verdevoye

Extrait :

La dernière enquête de l’organisme de contrôle et de certification TüV note sévèrement les modèles des marques tricolores.

Le bilan est sévère pour les voitures françaises. L’enquête 2012 du très réputé organisme de contrôle et de certification allemand TüV a inspecté 7,78 millions de véhicules. Résultat : sur les 127 modèles âgés de trois ans contrôlés, le TüV place aux tout derniers rangs les… Citroën C5, Renault Espace et Dacia Logan ! Aux côtés des Fiat Panda, Alfa 159, Hyundai Santa Fe… Les Peugeot 407 et Citroën C4 sont aussi mal placées. Lire l’article

 

Renault accusé, mais Volkswagen, Fiat, PSA délocalisent aussi leurs petites voitures

08/02/2012

Par Alain-Gabriel Verdevoye

Extrait :

L’usine Renault de Tanger, inaugurée jeudi, produira des Dacia à bas coûts. Mais Volkswagen fabrique aussi sa « mini » Up en Slovaquie, Fiat sa 500 en Pologne ou son minispace 500L en Serbie. Ls Citroën C1 et Peugeot 107 sont assemblées en République tchèque. Pour des raisons de prix de revient.

Tous les yeux sont braqués sur Carlos Ghosn, double PDG de Renault et Nissan, qui s’apprête à iinaugurer jeudi la nouvelle usine géante de Tanger, au Maroc. De quoi nourrir la polémique sur les délocalisations, le « bas coût » et la désindustrialisation de l’Europe occidentale! Mais Renault n’est pas le seul, loin de  là, à produire ses véhicules d’entrée de gamme dans des pays à bas salaires. . C’est même une tendance générale. Lire l’article

 

L’automobile allemande fait le bonheur des équipementiers… français

08/02/2012

Par Alain-Gabriel Verdevoye

Faurecia réalise plus de la moitié de son chiffre d’affaires européen avec les groupes d’outre-Rhin. Volkswagen est son premier client. Plastic Omnium vient de remporter pour sa part un gros contrat avec Audi.

L’industrie automobile allemande donne des couleurs aux… équipementiers français. L’engouement pour les voitures d’outre-Rhin est une donc une excellente nouvelle.  Faurecia, qui a publié mercredi de bons résultats au titre de 2011 avec un quasi-doublement de son bénéficet net à 371 millions d’euros en 2011, réalise désormais plus de la moitié de son chiffre d’affaires européen avec les constructeurs germaniques. Soit la bagatelle de 3,9 milliards d’euros… En Chine, le groupe Volkswagen génère à lui seul 40% du volumes de ventes de la filiale équipementière de PSA spécialisée dans les sièges, les intérieurs pour véhicules et les échappements. Soit un-demi-milliard d’euros. L’an dernier, Faurecia y a démarré de nouvelles activités pour Audi (groupe Volkswagen) et Mercedes. Et il devrait débuter en 2012 avec BMW. En Amérique du nord… Lire l’article

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :