TVA sociale, Total, France Télévisions, etc : revue de presse

TVA Sociale 

Les vrais gagnants de la TVA sociale

L’Expansion

Extrait :

« Le rapport de Gilles Carrez sur le collectif budgétaire estime que la mesure ne concernerait qu’à 25% l’industrie (3,3 milliards d’euros de baisses de charges). Le gouvernement, qui présente la TVA sociale comme une mesure pour la compétitivité des entreprises, assure, lui, que les allègements de cotisations sociales patronales ciblent « 80% des effectifs de l’industrie ». « L’industrie en bénéficiera relativement peu », contredit le rapporteur général du budget à l’Assemblée. A l’appui de sa démonstration, le rapporteur général du Budget a précisé que sur les 13,2 milliards d’euros d’exonérations de cotisations prévus par le dispositif »… Lire l’article

La «TVA sociale» au menu de l’Assemblée nationale

Libération

Extrait :

« Le Parlement doit remettre sur le métier le budget 2012 à peine adopté. Il devra débattre tambour battant de ce projet de loi de finances rectificative: le vote définitif est prévu le 29 février, à quelques jours de la fin des travaux parlementaires, rallongés pour l’occasion jusqu’au 9 mars. Une telle précipitation traduit la volonté de Nicolas Sarkozy de présenter in extremis une réforme emblématique censée stimuler la compétitivité de la France, à la veille d’une présidentielle où sa déclaration de candidature est donnée comme imminente.

Lire l’article

Total

Profits record pour Total en 2011

BFM radio

Extrait :

« Une polémique mémorable. En 2011, Total, dont les profits au titre de 2010 s’élevaient à 10 milliards d’euros, n’avait payé aucun impôt sur les sociétés. Cette année, le groupe va s’y soumettre et le crie sur les toits. Le groupe pétrolier français a publié pour 2011 ses meilleurs résultats depuis ceux, record, de 2008 à 12 milliards d’euros de bénéfices. Il a largement profité de la hausse des cours du pétrole, qui ont compensé une légère baisse de la production. » Lire l’article

France Télévisions et la Cour des Comptes

La cour des comptes donne une mention « passable » à France Télévisions

La Tribune

Extrait

(…) « Un grand nombre de points restent à régler. Ainsi, les systèmes d’information ne sont toujours pas unifiés. Ils le seront au mieux en 2013. Les négociations sur les accords sociaux, qui devait aboutir à un accord unique d’entreprise, ne sont toujours pas terminés. Si un accord sur le statut des journalistes a été signé par trois syndicats sur quatre (hors CGT) en septembre dernier, la direction doit maintenant trouver un terrain d’entente sur le personnel technique et administratif, dont les conditions de travail différent beaucoup entre France 2 et France 3 notamment. La direction de France Télévisions espère conclure en fin d’année. Le groupe public n’a pas non plus réduit suffisamment réduit ses effectifs. L’objectif initial était de 900 départs volontaires à la retraite fin 2012, rappelle la Cour. Mais à cette date, seuls 520 salariés auront quitté l’entreprise. » Lire l’article

Total: bénéfice net ajusté en hausse de 13% au 3e trimestre

D’après Cercle Finances

Total annonce un résultat net ajusté de 2,8 milliards d’euros pour le 3ème trimestre, en hausse de 13% par rapport à l’an dernier, tout en mettant en avant une « légère détérioration » de son environnement.

Ramené par action, le bénéfice net du géant pétrolier français s’établit à 1,24 euro, là où les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice net ajusté de 1,20 euro par titre.

Au total, son chiffre d’affaires s’est accru de 15% à 46,2 milliards d’euros, soutenu par l’augmentation du prix du baril de Brent en glissement annuel.

La production du groupe s’est élevée à 2.319 milliers de barils équivalent pétrole par jour (Mbep/j) sur le trimestre, contre 2.340 un an plus tôt, un repli qui s’explique notamment par la guerre en Libye.

Dans son communiqué, Total indique que ses investissements ont atteint 3,9 milliards d’euros sur le trimestre, soit une baisse de 4% d’une année sur l’autre.

Le conseil d’administration propose de verser un acompte sur dividende de 0,57 euro en mars 2010.

Du point de vue stratégique, le groupe affirme qu’il compte poursuivre son processus de consultation des partenaires sociaux quant à son projet de réorganisation dans l’aval et la chimie, visant la mise en place d’une organisation « plus compétitive » début 2012.

Total ajoute aborder le quatrième trimestre « avec confiance » dans un contexte qui reste favorable dans l’amont et où les marges sont en légère amélioration.

 

Kadhafi défaille, les compagnies pétrolières rappliquent…

Par Olivier Schmouker .( les affaires.com)

Des chars et tireurs d’élite de l’armée libyenne résistent aujourd’hui comme ils peuvent aux assauts des rebelles dans la capitale Tripoli, et l’événement a des répercussions majeures dans l’industrie pétrolière mondiale : les titres des pétrolières bondissent en Bourse, et l’une de celles-ci a même remis les pieds en Libye pour y relancer ses opérations au plus vite.

Ainsi, c’est d’ores et déjà la ruée vers l’or noir libyien. L’italien Eni, qui était le principal producteur étranger de pétrole en Libye, a fait son retour dans le pays ce matin, considérant que l’entrée des rebelles à Tripoli laisse entrevoir une possible reprise des exportations de pétrole. C’est le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini qui en a fait l’annonce, au micro de la Rai : «Les installations ont été construites par des Italiens, par la [société de services pétroliers] Saipem, et par conséquent il est clair qu’Eni jouera le premier rôle en Libye à l’avenir», a-t-il dit, en indiquant que des employés d’Eni étaient arrivés sur place pour superviser un redémarrage des installations pétrolières dans l’est du pays, même si les combats se poursuivaient dans la capitale. Lire la suite

Total renonce au régime du bénéfice mondial consolidé

D’après Agefi

 

Le pétrolier français a confirmé renoncer au régime du bénéfice mondial consolidé (BMC), qui ne lui procure aucun avantage fiscal. Dans un entretien publié sur le site du quotidien Les Echos, le directeur financier du groupe fait valoir que ce système ne présente aucun avantage pour le groupe dans la mesure où seules ses activités françaises sont aujourd’hui déficitaires.

 

Lire la suite

Première résolution environnementale à l’AG de Total ?

Par A.C. Husson-Traore (Novethique)

Une alliance objective d’actionnaires et d’ONG pour demander des explications au groupe pétrolier Total sur les risques liés à l’exploitation des sables bitumineux au Canada, c’est le pari que tentent Greenpeace et la société de gestion Phitrust Active Investors avec leur projet de résolution environnementale. Une première en France.

Pour Greenpeace France, déposer une résolution à une Assemblée générale d’un groupe comme Total est un projet d’une toute autre nature que son registre habituel. Elle a donc noué un partenariat avec la société de gestion Phitrust Active Investors, spécialiste de l’engagement. L’ONG environnementale, épaulée par une autre organisation américaine NRDC, fournit les arguments sur les risques environnementaux et sociaux liés à l’exploitation des sables bitumineux. Phitrust apporte son savoir faire dans l’utilisation du droit actionnarial pour inciter les entreprises à améliorer leurs pratiques de gouvernance. Cette alliance d’un nouveau genre en France a permis de donner corps au premier projet de résolution environnementale français.

Risques environnementaux Lire la suite

France Télécom, Vivendi et Total ont les politiques de dividendes les plus généreuses

Par Bruno de Roulhac

La moitié du CAC 40 affiche une politique de dividendes  aux actionnaires régulière et conséquente, constate une étude de CM-CIC…

 Quelles sont les entreprises du CAC 40 les plus généreuses avec leurs actionnaires ? CM-CIC vient de se pencher sur les pratiques de dividendes et de rachats d’actions des premières capitalisations de la Place sur cinq ans (2005 à 2009). France Télécom (FT), Vivendi et Total ont «incontestablement les politiques les plus généreuses».

Une moitié des sociétés de l’indice verse des dividendes réguliers, ne dépassant par leur cash flow libre, mais représentant un versement cumulé conséquent par rapport à leur valeur boursière. Parmi les meilleurs élèves, en termes de générosité et de régularité figurent deux catégories d’entreprises. Celles affichant un taux de distribution supérieur à 50% (en moyenne sur cinq ans): France Télécom (73%), Saint-Gobain (58%), PPR (51%), Vinci (50%) et Vivendi (57%); et celles les plus généreuses sur la base d’un rendement (dividende + rachats d’actions) sur capitalisation boursière: Air Liquide, Vivendi, France Télécom, Total et Axa.

Dix autres sociétés versent des dividendes, mais qui sont difficiles à anticiper. Ces émetteurs versent plus qu’ils ne dégagent, ou rien alors qu’ils auraient pu rémunérer l’actionnaire, à l’instar de l’automobile ( Michelin, PSA, Renault) et des utilities ( EDF, GDF Suez, Veolia).

Enfin, dix sociétés ne présentent pas d’opportunité sur les dividendes, et «sur lesquelles il vaut mieux viser une plus-value en capital», précise Agnès Blazy, auteur de l’étude. En particulier, Alcatel-Lucent, Capgemini, EADS et STMicro offrent un rendement inférieur à 2,5% et un faible pay-out.
Par ailleurs, les liens entre structure actionnariale et montant du retour à l’actionnaire ne sont pas particulièrement probants

Publié la première fois sur l’AGEFI, le 20/12/2010

 

Total : 34 puits sous-marins reliés à 1 unité flottante !

Par Enerzine

Opérateur du Bloc 17, Total annonce le lancement du développement du projet CLOV qui est le quatrième pôle de développement du bloc après Girassol, Dalia et Pazflor, dans l’offshore profond de l’Angola

Les opérations de forage commenceront en 2012 et le démarrage de la production est prévu pour 2014.
Situé à environ 140 kilomètres de Luanda et à 40 kilomètres au nord-ouest de Dalia, par des profondeurs d’eau allant de 1 100 à 1 400 mètres, le développement de CLOV permettra la mise en production de quatre champs : Cravo, Lirio, Orquidea et Violeta. Les réserves prouvées et probables sont estimées à environ 500 millions de barils d’huile.

A l’occasion de cette annonce, Yves-Louis Darricarrère, directeur général Exploration & Production de Total, a déclaré : « Après Girassol, Dalia et Pazflor, le lancement de CLOV représente une nouvelle étape majeure dans l’histoire de Total en Angola. Cet évènement vient démontrer toute la capacité technologique de Total à mener avec succès des projets de grande ampleur ».

Le schéma de développement général de CLOV reprend des techniques ayant déjà fait leurs preuves sur Girassol, Dalia et Pazflor. Au total, 34 puits sous-marins seront reliés à une unité flottante de production, stockage et déchargement (FPSO). Elle aura une capacité de traitement de 160 000 barils d’huile par jour et pourra stocker environ 1,8 million de barils. Le FPSO CLOV produira deux types d’huile à travers un système unique de traitement et de stockage : l’une de 32° à 35° API, provenant des réservoirs Oligocène (Cravo-Lirio), l’autre plus visqueuse, de 20° à 30° API, provenant des réservoirs Miocène (Orquidea-Violeta).

Un soin particulier a été apporté à la conception des installations, pour limiter au maximum l’impact sur l’environnement : sont ainsi prévues l’absence de brûlage à la torche en conditions normales d’opération, la récupération de la chaleur des fumées d’échappement en sortie des turbines et la récupération des gaz des cuves.

Total E&P Angola, filiale à 100% de Total, est l’opérateur du Bloc 17, avec un intérêt de 40%. Elle a pour partenaires Statoil (23,33%), Esso Exploration Angola (Block 17) Limited (20%) et BP Exploration (Angola) Ltd. (16,67%).

%d blogueurs aiment cette page :