Revue de presse : le plan Montebourg en faveur de l’industrie automobile

Le plan Montebourg pour venir en aide à la filière automobile a été présenté aujourd’hui. Quelques articles signalés parmi les nombreuses publications à ce sujet aujourd’hui :

Dans le Nouvel Observateur :

http://tempsreel.nouvelobs.com/france-la-crise-sociale/20120725.OBS8131/plan-montebourg-bien-loin-du-laisser-faire-de-la-droite.html

Dans La Tribune :

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20120725trib000710793/le-plan-auto-renforce-les-superbonus-pour-voitures-electriques-et-hybrides.html

Dans Les Échos :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/document/0202189138373-compte-rendu-du-conseil-des-ministres-sur-le-plan-de-soutien-a-la-filiere-automobile-347318.php?xtor=RSS-2059

Publicités

Présentation des 22 commissaires au redressement productif

Le ministre du redressement productif a convié au ministère les 22 commissaires au redressement productif qu’il a nommés dans chaque région de France métropolitaine.

À lire ici :

http://www.redressement-productif.gouv.fr/presentation-des-22-commissaires-au-redressement-productif#xtor=RSS-11

Le ministre, Arnaud Montebourg, entouré des 22 commissaires au redressement productif

Revue de presse: Le Rafale pourrait devenir propriété technologique indienne

Arnaud Montebourg : « Le Rafale pourrait devenir la propriété technologique des Indiens »

L’Usine Nouvelle

Propos recueillis par Gaëlle Fleitour et Thibaut De Jaegher

Lire l’article

Extraits :

Dans un entretien exclusif accordé à L’Usine Nouvelle, Arnaud Montebourg revient sur le contrat que Dassault pourrait signer avec l’Inde pour vendre le Rafale. Le député et président du conseil général de Saône-et-Loire, qui vient d’entamer un tour de France des usines au nom du candidat socialiste, François Hollande, dénonce ces contrats qui se font au prix de transferts de technologies massifs.

L’Usine Nouvelle – La semaine où la France vend peut-être pour la première fois le Rafale de Dassault à l’export, n’est-il pas délicat de tenir un discours sur la démondialisation ?

Arnaud Montebourg – Est-ce que vous avez essayé de raisonner à l’envers? Les Indiens eux-mêmes sont protectionnistes, beaucoup plus que nous. Il y a une intoxication générale à cause d’années de dogmatisme. Concernant le contrat, j’ai juste noté que nous allions construire 18 avions, et que tous les autres, ce serait du transfert de technologie pour que le Rafale soit la propriété technologique des Indiens. C’est bien la démonstration qu’il faut réindustrialiser notre pays au lieu de continuer à donner nos technologies à des pays, non pas émergents mais émergés, et leur permettre ainsi d’économiser 70 ans de recherche scientifique. Il y a une guerre économique mondiale et il faut se réarmer !

L’Usine Nouvelle – La semaine où la France vend peut-être pour la première fois le Rafale de Dassault à l’export, n’est-il pas délicat de tenir un discours sur la démondialisation ?

Arnaud Montebourg – Est-ce que vous avez essayé de raisonner à l’envers? Les Indiens eux-mêmes sont protectionnistes, beaucoup plus que nous. Il y a une intoxication générale à cause d’années de dogmatisme. Concernant le contrat, j’ai juste noté que nous allions construire 18 avions, et que tous les autres, ce serait du transfert de technologie pour que le Rafale soit la propriété technologique des Indiens. C’est bien la démonstration qu’il faut réindustrialiser notre pays au lieu de continuer à donner nos technologies à des pays, non pas émergents mais émergés, et leur permettre ainsi d’économiser 70 ans de recherche scientifique. Il y a une guerre économique mondiale et il faut se réarmer !

Mais si Dassault n’acceptait pas ces conditions, le Rafale ne serait pas vendu et c’est le Typhoon d’Eurofighter qui l’emporterait. Le marché est toujours pris par quelqu’un….

Je suis d’accord avec vous mais ce raisonnement, c’est ce qui a conduit à donner Airbus à la Chine. Dans cinq ans, on ne vendra plus d’Airbus puisque les Chinois le feront eux-mêmes. Et donc on licenciera chez EADS dans dix ans, parce que les Chinois les vendront beaucoup moins chers !

Vous croyez que ce contrat va faire émerger un “Dassault” indien ?

Inévitablement ! Je comprends les Indiens. Mais si on les comprend, il faut que les Indiens nous comprennent également. Nous avons nous aussi besoin de nous réindustrialiser. Le textile doit revenir en Europe, la métallurgie ne doit plus partir en Inde même si elle est contrôlée par la famille Mittal.

(…)

%d blogueurs aiment cette page :